Coopération internationale

BTS : Stage dans un pays étranger

1- Les objectifs

Ce stage  obligatoire fait partie de la formation, il consiste en une expérience professionnelle dans un pays étranger.
Il s’agit d’un stage professionnel/linguistique qui doit permettre avant tout à l’étudiant de se retrouver dans des conditions professionnelles anglophones de préférence.

Les objectifs de ce stage sont :
de permettre aux étudiants de mettre en pratique les enseignements théoriques dans un cadre     inhabituel ;
de les sensibiliser à d’autres réalités socio-économiques ;
de développer leurs connaissances et pratiques de la langue anglaise ;
de développer leur capacité d’autonomie, notamment l’organisation de leur stage (dont le voyage et le financement), sa réalisation et sa valorisation au sein de leur établissement.

Il se déroule sur 4 semaines minimum, (jusqu’à 9 semaines) sur l’été de l’année BTS1 ou l’automne de l’année BTS2.

Ce stage  peut servir de support à l’épreuve terminale E7.1 : «  Situations professionnelles vécues ».
Il sera demandé des travaux à réaliser avant et après le séjour. Ceux-ci donneront lieu à des évaluations formatives et certificatives.

2- Les acteurs

Monsieur MALO : directeur du L.E.G.T.A., responsable du séjour ;

Isabelle CIRON : coordinatrice locale en coopération internationale, responsable de l’organisation, de la préparation au départ et du suivi pédagogique du séjour

François PINEAU: enseignant de langue vivante, préparation linguistique et culturelle

L’équipe enseignante : pour la préparation et le suivi du travail à réaliser

Odyssée Agri : Dans le cadre de l’organisation du stage, le LEGTA d’Evreux fait appel à un organisme privé appelé « Odyssée agri « . http://odyssee-agri.com/

Il est chargé de trouver les lieux de stage, de donner les informations sur la structure d’accueil aux étudiants et de s’assurer du bon déroulement du séjour.
Ses services sont payants, 330€,  et doivent être réglés directement par les étudiants.

Cegep : Établissement de formation au Québec, à St Jean sur Richelieu (Montréal), le cégep trouve des lieux de stage (entreprises) et d’hébergement aux étudiants.

Les étudiants ne sont pas dans l’obligation de faire appel à ces services. Dans ce cas, ils doivent chercher leur stage.

L’étudiant doit constituer les dossiers administratifs et de demandes de bourses (accompagné ou en autonomie). Il doit également organiser le voyage A/R.

3- Les formalités administratives

Les financements du séjour :     
Bourse DGER (Ministère)
Bourse Conseil Régional
D’autres financements sont possibles : OFQJ (Québec), mairie, CE d’entreprises, autres à chercher (par l’étudiant)

Les étudiants seront couverts pour les risques liés à l’accident du travail par l’assurance de l’établissement (MSA) pendant la période de stage. Par contre tout accident survenu en dehors des heures de travail et pendant le week-end, sera couvert par les assurances complémentaires des familles ou étudiants.
Attention, nous rappelons que tout départ en véhicule personnel entraîne des risques supplémentaires et que seule l’assurance personnelle de l’étudiant sera valable (il est interdit d’utiliser son véhicule pendant le temps de travail).
L’établissement prend en charge le suivi des dossiers de demandes de bourses.
Pour finaliser les dossiers d’inscription  et de demandes de bourses, les étudiants doivent se  procurer et fournir des documents  dans les délais qui sont indiqués dans un tableau distribué.


CHARTE DU STAGE A L’ ÉTRANGER

Effectuer un stage à l’étranger pendant plusieurs semaines présente des avantages certains :
•    enrichissement personnel et professionnel
•    atout pour intégrer la vie active
•    gain en autonomie et en maturité
•    développement de son ouverture d’esprit et de sa capacité d’adaptation
•    améliorer son niveau de langue
•    appréhension d’une réalité différente de celle de son pays

L’équipe enseignante  vous demande donc de réaliser quatre semaines de stage minimum dans un pays étranger.

Mme Ciron, chargée de coopération internationale va vous accompagner  pour prospecter et préparer votre stage. L’équipe des enseignants assurera le suivi pédagogique avant et pendant le stage. L’étudiant s’engagera dans son projet de stage : prospection, candidature, préparation.

Afin de formaliser au mieux les engagements de chacun, nous avons rédigé cette charte qui précise ce que chaque partie ( Étudiant, Mme Ciron, Équipe enseignante) s’engage à faire avant, pendant et après le stage. Cos-signée, vous en aurez un exemplaire et un autre sera conservé dans votre dossier.

Nous vous rappelons que ce stage à l’étranger est l’occasion de gagner en autonomie et en maturité et il nous semble prioritaire que ce soit l’étudiant ( et non ses parents) qui s’engage dans l’organisation de celui-ci.

Mme Ciron, chargée de coopération internationale
donne toutes les informations concernant les modalités du stage
organise une réunion pour informer les parents
accompagne l’étudiant dans la réflexion et la formalisation de son projet de stage
propose des organismes et accompagne dans la prospection et la candidature
est en contact avec les organismes et fait le lien si besoin avec l’étudiant
encadre des séances de travail en lien avec le stage à l’étranger : CV, lettre de demande de bourse, budget prévisionnel, préparation au départ, séances spécifiques si besoin.
gère les dossiers de demande de bourses (DGER, Région, Département) et les aspects administratifs qui y sont attachés.
accompagne l’étudiant quand il rencontre des problèmes qui ne lui sont pas imputables (non respect de la charte).
organise le bilan du stage et encadre une séance de travail sur la valorisation du stage dans le CV
L’équipe enseignante :
organise une séance de travail sur les situations professionnelles vécues avant le départ en stage
propose un livret de suivi des stages en entreprises à remplir par l’étudiant et le maître de stage
assure le suivi de l’étudiant pendant la durée du stage afin de veiller au bon déroulement de celui-ci
L’étudiant :
cherche le stage à l’étranger et compile ses recherches afin d’en justifier auprès de Mme Ciron (tableau à fournir)
fourni en temps donné (respect des dates) les documents constitutifs des différents dossiers (Odyssée agri/Cegep/ Bourses, etc)
réalise les travaux demandés avant et après le stage


Coop Inter

La Coopération Internationale, mission inscrite dans la loi du 9 juillet 1999, fait partie intégrante du système d’enseignement agricole technique et supérieur.

L’article L 811.1 du code rural précise : « les établissements participent à des actions de coopération internationale, notamment en favorisant les échanges et l’accueil d’élèves, apprentis, étudiants, stagiaires et enseignants. »
Les actions conduites par les établissements agricoles sont diverses et variées et, dans la mesure où elles contribuent à la mission d’éducation et de formation et s’inscrivent dans la politique française de coopération, aucune ne prime sur une autre :
– Échanges réciproques : voyage dans le pays, accueil des partenaires
– Échanges « poste à poste »
– Échanges dans le cadre de la francophonie
– Voyages d’étude liés au domaine professionnel
– Séjours linguistiques
– Stages à l’étranger et accueil de stagiaires étrangers
– Réalisation d’une partie de la formation à l’étranger, dans le cadre européen voir Europass formation
– Formation binationale – diplômante
– Réalisation commune avec un partenaire étranger (étude de milieu, animation, chantier, théâtre,…)
– Formations de formateurs, d’inspecteurs, de documentalistes, des équipes de direction…
– Expertise pour mise en place de nouvelles formations, aide à la rénovation de systèmes de formation ingénierie des dispositifs de formation professionnelle agricole.