La vie au lycée

  • L’internat :
    La vie à l’internat facilite l’apprentissage de la vie en collectivité et favorise le développement de l’autonomie. L’encadrement des internes par des adultes et la possibilité d’entraide entre élèves constituent des conditions propices à la réussite scolaire.

Les plages de détente nécessaires à l’épanouissement des élèves ne sont pas oubliées !  Ainsi, des activités sont proposées aux internes chaque soir à la fin des cours (activité jonglage, foot, jeux de société…).

  • L’internat côté pratique :
    Les élèves et apprentis sont répartis sur deux bâtiments.
    L’internat compte 80 places pour le Lycée et 44 pour le CFA. Les internes sont logés par chambres de 4.
    Les étudiants ne sont pas logés, cependant, il est possible de mettre certaines chambres à disposition en fonction des disponibilités.
  • Le foyer :
    Le foyer des élèves est un lieu de détente et de convivialité. Il a été rénové pour la rentrée 2009.
    Les élèves disposeront, entre autre, d’une salle télé, d’un bar et d’une salle musique entièrement équipée.
    De nombreuses activités sont proposées tout au long de l’année par l’association des élèves : grands jeux, soirées à thèmes, projection de films…
  • L’infirmerie :
    L’infirmerie est ouverte à tous : apprenants comme personnels tous les jours de la semaine.
  • Le self :
    Tout comme le foyer, le self a été rénové pour la rentrée 2009.
    Les menus sont établis par le chef cuisinier et validés par l’infirmière. Des commissions menus, auxquelles siègent les élèves, sont réunies 2 fois dans l’année. En parallèle, de nombreux repas autour du développement durable sont organisés.
  • L’association des élèves et apprentis : ALESAPPHE, l’association culturelle de l’Horti-Pôle d’Evreux

La vie de l’association des élèves, apprentis, stagiaires et étudiants de l’Horti-Pôle d’Evreux est ponctuée par de nombreuses manifestations habituelles ou exceptionnelles.

Ces animations soulignent les spécificités de l’enseignement agricole et font partie intégrante de la dynamique d’une structure associative qui s’applique à concilier éducation et convivialité.

Le créneau du mercredi après-midi (13h30-17h30) permet aux animateurs d’organiser des sorties ponctuelles liées à des activités dites « de consommation » en lien avec les clubs… Ces activités choisies très souvent par les apprenants sont financées aussi souvent que possible par l’ALESAPPHE et ce, grâce aux bénéfices réalisés dans le cadre du Bar Foyer.

Les soirées animées ont aussi pour but de faire se rencontrer les différents apprenants qui fréquentent l’établissement (apprentis, élèves, stagiaires) en proposant des activités sur site ou bien des sorties culturelles (théâtre, concert, cirque, cinéma).

Par le biais de leur ALESAPPHE, les apprenants de l’Horti-Pôle d’Evreux ont la possibilité de développer leurs pratiques dans les domaines culturels et sociaux, et ils participent également à la vie de leur lieu de formation.

Montage_ALESAPPHE

  • Golfeurs et paysagistes

    Depuis la rentrée de septembre, 13 élèves en classe de Première Bac Pro Aménagements Paysagers du lycée horticole d’Evreux pratiquent le golf dans le cadre d’une option sportive qu’ils pourront présenter à l’examen. Cette opportunité est le fruit d’un partenariat initié par Thomas Lasseur, professeur d’EPS.

    Certains choisissent l’option anglais européen, mais ces jeunes-là ont préféré le golf. Depuis le début de l’année scolaire, 13 jeunes entrés en classe de première bac pro aménagements paysagers composent en effet la première promotion d’élèves paysagistes du lycée horticole qui pourront présenter l’activité golf à l’examen.

    Trois axes de travail

    Un choix d’option original mais qui trouve cependant tout son sens avec un tel public, comme le confie Thomas Lasseur, professeur d’éducation physique et sportive à l’origine du projet : « La genèse vient du constat de l’existence du golf à 3 km de l’établissement et nous avons la présence en classe de Sébastien Barjon qui est index 1,1 et qui évolue au niveau national. Il est un bon exemple et il a beaucoup parlé de son sport aux autres élèves. Ensuite, le golf offre un terrain d’emploi potentiel, que ce soit comme jardinier, green-keeper, ou alors en conception et réaménagement de site. D’ailleurs, nous avons eu deux étudiants de BTS première année qui ont profité de leur stage pour travailler sur un projet pour le golf. L’idée était donc d’aboutir à un partenariat avec le golf d’Evreux. »

    Une collaboration qui permet à l’enseignant de travailler sur trois axes différents puisque, outre le fait de voir ses élèves se perfectionner dans l’activité, le site du golf offre un bon terrain de stage pour les futurs paysagistes, ainsi qu’un terrain d’innovation pédagogique et d’expérimentation pour l’établissement horticole.

    « Les élèves pratiquent le golf à raison de 2 heures de cours par semaine, voire 5 heures si c’est dans le cadre de l’UNSS, précise Thomas Lasseur. Nous souhaitons même monter une équipe UNSS pour participer aux championnats de France de pitch and putt. Et puis nous avons l’objectif de faire passer la carte verte aux élèves pendant leur année de terminale. Professionnellement, on peut essayer d’amener une compétence dans le domaine des aménagements paysagers sur le site. »

    A fond dedans

    Bien entendu, un tel projet n’aurait pu voir le jour sans la volonté constructive des partenaires que sont la ville d’Evreux et les responsables du golf.

    « Il y a eu un vrai soutien de la ville pour finaliser ce projet à travers la personne d’Arnaud Anselme, le directeur du golf, et du professeur de golf, Arnaud Borré, qui intervient ponctuellement pour faire le bilan technique et donner l’orientation des séances, souligne l’enseignant. C’est un appui précieux. Pour les jeunes, cette option leur a permis de casser les idées reçues sur un sport considéré comme réservé à certaines classes sociales et à une élite. C’est un milieu très ouvert. Ils ont été frappés par la dimension technique, l’environnement calme et apaisant, le fait de marcher, faire attention à la sécurité. Ils sont à fond dedans. »

    A l’heure du pré-bilan, Thomas Lasseur se montre très satisfait de cette première année dans l’option. Cette promotion de paysagistes golfeurs en appelle bien évidemment d’autres. L’an prochain, il y aura donc deux classes du lycée horticole qui seront concernées (première et terminale). Une évolution logique qui cadre complètement avec l’une des missions de l’enseignement agricole qui est de se positionner dans son territoire.

Depuis la rentrée scolaire, des élèves du lycée horticole passent une partie de leur formation au golf d’Evreux.

Golf (1)

Entre pratique du swing et exercice de putting, les jeunes les séances d’EPS ne laissent pas beaucoup de répit.

Golf (2)